Législation

Désormais, un médecin peut prescrire de l’activité physique à toute personne

  • atteinte d’une affection de longue durée,
  • atteinte d’une maladie chronique (diabète, cardiopathie, cancer…),
  • présentant des facteurs de risques (hypertension, obésité…),
  • en perte d’autonomie.

A ce titre, les masseurs-kinésithérapeutes voient leur activité également étendue par cette loi qui modifie l’article L. 4321-1 du Code de la Santé publique en leur permettant de « renouveler et adapter, sauf indication contraire du médecin, les prescriptions médicales initiales d’activité physique adaptée, dans des conditions définies par décret ».